Qui suis-je ?

Je suis du milieu du siècle dernier (dit comme ça, ça fait peur !). De 1959 pour être plus précis. C'est peut-être pour ça que je collectionne les fossiles. Mon premier jeu de société livré par le père-noël fût "La clé" une sorte de Scrabble, suivi l'année suivante par "AGK football" un jeu de carte sur le thème du... Football !

Je suis loin d'arriver au niveau de mon camarade François HAFFNER mais maintenant j'en ai quand même 411 et tant pis pour tous les autres mais mon préféré est "Full métal planète" de mon autre camarade Gérard DELFANTI et ses comparses Gérard MATHIEU et Pascal TRIGAUD. Médaille d'argent pour "Tikal" de Wolfgang KRAMER et Michael KIESLING. La liste des troisièmes ex-equo serait trop longue à mettre, mais sachez messieurs les auteurs que vous êtes nombreux et il faudra vous y faire, je suis aussi dans la liste avec certains de mes protos. Comment ça, ça ne compte pas !!?

Mon parcours ludique :

A huit ans, je pose divers objets au sol sur une surface d'environ un mètre carré. Je pose dessus une couverture de manière à ce qu'il y ait des plis un peu dans tous les sens.

J'aménage un peu de manière à faire un circuit puis je sort les pions de dames de leur boîte. Leur forme (avec des rainures) me permets de poser sur chacun un jeton de loto. J'échauffe mon index en vue des nombreuses pichenettes que je vais avoir à effectuer et c'est parti pour un motocross d'enfer. Un pilote (pion de loto) qui tombe de sa moto, perd un tour. Parfois il y en a un qui est déséquilibré mais à la pichnette suivante il retrouve sa place. Ouf on a frôlé la chute !! En plus il est mon favori... Ca y est, il a gagné !!!

Voici donc mon premier jeu de simulation : un pitchcar en relief. Il faut dire que tous les ans j'allais voir un championnat de motocross avec mes parents.

En 1969 je prends un tapis, je fabrique deux "cages" en carton, je prends 22 billes. Onze jaunes car je suis fan du FC Nantes (nul n'est parfait) et onze vertes pour faire plaisir à un copain qui est pour St Etienne. Une petite bille de roulement à bille d'une roue de vélo pour faire le ballon et j'ai mon subbutéo que je ne connaissais pas, bien qu'il ait été inventé en 1947.

En 1987, lors d'une compétition de Karaté, je m'explose un genou qui me prive de mon sport favori. Les orteils me démangeant, je crée "Hajimé", jeu de simulation reprenant un combat de karaté en compétition. Fort du succès rencontré dans le "milieu", je l'édite... Cela a été une période de rencontres sympathiques avec Chris BOELINGER (tu n'avais pas fait un jeu sur le fun board à l'époque ?), Gérard DELFANTI (on se la fait cette finale ?!!), pour ne citer qu'eux.

De l'eau passe sous le pont avant que je ne retrouve le chemin des jeux. En effet, dans le cadre d'une reconversion, j'entre à la ludothèque de Parthenay. Me retrouver dans cet univers me redonne le goût de créer. C'est dans cette mouvance que "Vase sacrée : Le grand marais" voit le jour et participe au trophée des créateurs du FLIP 2005. L'année 2006 verra la participation de "Chahut-Bahut" à ce même trophée avec une victoire à la clé. Les mauvaises langues diront que mon statut particulier de ludothécaire local m'a fait gagner le trophée.

FAUX !!!

En plus de moi, c'est aussi insulter l'organisation gratuitement. Si certains accusateurs de l'époque se reconnaissent, je mets volontiers Chahut-bahut à leur disposition. Désolé pour le coup de gueule, mais ça fait du bien !!!

L'année suivante j'aurais pû présenter un nouveau jeu, mais l'organisation me donnant le feu vert pour organiser le trophée, je passe donc de l'autre côté de la barrière et monte un jury professionnel. Cela évitera peut être les critiques faciles des empêcheurs de jouer rond. Pour la petite histoire, cette année là, c'est "höyük" de Pierre CANUEL qui gagne suivi de "Naja" de Jean Marc COURTIL. Pour compléter le podium "Chromocode" de Bernard GEORGET prend la troisième place.

Mon contrat arrivant à son terme, je quitte la ludo en fin d'année mais continue de créer. N'ayant pas envie de repartir sur d'anciens métiers moins intéressants, je monte ma petite entreprise en éditant "Vase sacrée : Le grand marais".

Voilà vous savez tout !